" Un clan haut perché dans les bois
un ennemi étrange.
Seule une jeune fille osera désobéir
afin d'échapper à son destin."

 
 

le_clan_suspendu


 
 
 Ce livre, écrit par Etienne Guéreau, m'a happée, transportée... dans notre monde, notre triste réalité.
En effet, ce livre commence comme une promesse de Peter Pan, des enfants vivant dans "Le Suspend", ce village dans les arbres coupé de la réalité. Un monde ou l'on suit Ismène, oui, comme dans Antigone, car cette pièce de théâtre est leur héritage d'une vie antérieure au Suspend.
Ismène qui se demande si, quand on tombe amoureux, on peut se casser une jambe.
 
On rentre alors avec humour dans un monde simple, suspendu dans le temps et l'espace.
 
Jusqu'à ce que tout s'effondre, tout bascule.
 
Avez-vous lu "Sa Majesté des Mouches" ? Eh bien cette lecture m'a laissé un même souvenir impérissable.

Comment des enfants peuvent-ils soudains devenirs violents, instinctivement manipulateurs, destructeurs, assassins, assoiffés de sang, de souffrance et de pouvoir ?
 
En un instant. 

 
 Sentiment de profond malaise sur les dures réalités de notre monde. Profond malaise face aux utopies brisées de la pureté et de l'enfance....